Et les Canavérois dans tout ça ?

Mis à jour : janv. 8

[MISE A JOUR LE 28.12.20 suite à notre question en conseil municipal]


A 15 jours des fêtes de fin d’années, dans un contexte inédit, notre Maire dans sa lettre de décembre ne trouve rien d’autre à dire que de justifier tant bien que mal son nouvel emprunt de 25 millions d’euros à grand renfort de témoignages, d’oubli d’informations et de tableaux approximatifs. Rien pour les fêtes, rien sur la situation sanitaire, pas un mot pour les Canavérois. Mais ne vous inquiétez pas, se rendant compte de son oubli, il imprimera certainement à la hâte dans les jours qui viennent un nouveau courrier pour vous parler de la crise sanitaire et vous souhaiter de bonnes fêtes, encore et toujours à nos frais.


Bien-sûr dans cette lettre, aucune explication sur le montant de cette somme astronomique, il se contente de ressasser encore et encore que les taux sont historiquement bas, que c’est le moment ou jamais d’emprunter. Et sinon ?


Jean-Pierre Barnaud emprunte 25 Millions avec le même argumentaire que le type qui achète une TV Grand Écran le jour du Black Friday uniquement parce qu'elle n’est pas chère... alors qu'il en a déjà une. Il se donne bonne conscience en se disant qu’au moins si celle qu’il a tombe en panne dans 3 ou 4 ans, il en aura une pour la remplacer. Ridicule !

Si tout cela n’était pas fait avec les finances de notre ville, cela prêterait à sourire. D’autant plus que Jean-Pierre Barnaud oublie au passage de mentionner - mais où a-t-il donc la tête ? - que sa renégociation et son nouvel emprunt ont un coût : 1.8 Millions d’Euros pour les Canavérois ! Environ 250€ par contribuable.


7% du montant du prêt à payer en plus des intérêts, le fameux TAEG*, voilà le réel coût de ce prêt : La superbe affaire ne l’est plus vraiment du coup.

Nous passerons sur le tableau où l’endettement par habitant des villes du Plessis en 2010 et de Bonneuil en 2014 sont comparés à celui de Chennevières en… 2026 ! Rappelons simplement que la dette par habitant de Chennevières en 2021 sera de 2 755 €, soit quasiment le même montant que celle de Villiers en 2013 qui avait alors le double à rembourser (au moins ce tableau nous aura permis d'apprendre ça).


Pour en savoir plus : Nouvel Emprunt de 25M d'euros pour Jean-Pierre Barnaud


[MISE A JOUR 28.12.20]


Nous avons interrogé le Maire lors du conseil municipal du 17 décembre sur son "oubli" de mention aux 1.8 millions de pénalités. Sa réponse, disponible sur le compte-rendu de la Mairie, laisse rêveur.


Extrait du compte-rendu du CM du 17.12.2020


Questions orales groupe « pour un avenir ensemble à Chennevières » :


Lors de vos explications en conseil municipal du 16 novembre dernier et dans votre Lettre du Maire n°18, ayant pour unique sujet les emprunts de 25 millions d'euros que vous avez contractés, vous ne faites-vous jamais référence aux 1.8 Millions de frais de remboursement anticipé payés par la ville. Ces frais pourtant font partie des éléments primordiaux à prendre en compte dans le choix, l'explication et la présentation d'un crédit. Pourquoi vous ne les présentez pas dans la Lettre du Maire n°18?


Réponse rapportée par Monsieur le Maire :


Ces frais ont bien été exposés dans la note relative aux emprunts (notamment via l'étalement), note qui, je le rappelle, est publique. Nous n'avons rien à cacher, il y a toujours une pénalité dans une renégociation d'un crédit, quel qu'il soit.


Encore une fois, Jean-Pierre Barnaud ne répond pas à la question. A le lire et à l'écouter, chaque Canavérois se doit d'aller lui-même à la pêche aux infos (ici à la recherche de la note relative aux emprunts pour ceux qui ont vent de son existence). Pour les autres, c'est à dire 99% de la population, ils n'en sauront rien puisque l'information n'apparait nul part pas dans la très largement diffusée lettre du Maire. Mais pour le Maire cette omission est tout à fait normale car pour lui tout le monde sait que :

  • il y a toujours une pénalité dans la renégociation d'un crédit (ce qui au passage est faux),

  • la note relative aux emprunts, disponible en mairie sur rendez-vous, pour ceux qui ont vent de son existence, permet d'en connaitre l'existence et le montant.

Mais à quel moment le Maire cessera de prendre les Canavérois pour des moutons ?




* Extrait du site du Ministère des finances : Le «taux annuel effectif global» (TAEG), représente le coût total du crédit. Il est exprimé en pourcentage annuel du montant total du crédit. Il s’agit du montant que vous devrez verser en plus de la somme effectivement empruntée. Il est plus important que le taux nominal.

Le TAEG comprend :

  • Le taux nominal, utilisé pour calculer les intérêts du prêt

  • les frais de dossier

  • les frais payés ou dus à des intermédiaires intervenus de quelque manière que ce soit dans l'octroi du prêt (ici 1.8 Millions d’Euros de frais de remboursement anticipé),

  • les coûts d'assurance et de garanties obligatoires

  • les frais d'ouverture et de tenue d'un compte donné, d'utilisation d'un moyen de paiement permettant d'effectuer à la fois des opérations et des prélèvements à partir de ce compte ainsi que les autres frais liés aux opérations de paiement

Son calcul correspond à une équation établie par le Parlement européen.