La bonne gestion des finances de Chennevières

Dernière mise à jour : 4 juin

La lettre du Maire numéro 22 a été distribuée dans les boîtes aux lettres, l'occasion pour Jean-Pierre Barnaud de s'auto-féliciter, en toute décontraction et sans pression, de sa “bonne gestion de la ville [...], du haut niveau de services aux Canavérois maintenu au meilleur coût, et de la qualité du cadre de vie”. A se demander si nous parlons bien de Chennevières. Bref, un nouveau tract de 4 pages où ce qui est normal pour une commune est présenté comme extraordinaire et où ce qui devrait être le plus important n’est même pas abordé. Après une énième augmentation des impôts (+72% voté par le Maire depuis qu’il est élu en 2014), il faut bien arrondir les angles comme on peut. Revue de détails.



Une bonne gestion de la ville, vraiment ?


En première page, “Une bonne gestion”, la formule fourre-tout du maire avec en illustration 2 graphiques dont on ne comprend ni la pertinence ni l’utilité. Il nous avait déjà fait le coup l’année dernière en affirmant que Chennevières avait l’un des taux de taxe d’habitation les plus bas du Territoire, ce qui était évidemment faux (lire l’article La Lettre du Maire : Générateur de Fake News ?). Le voilà donc recommencer cette année avec 2 graphiques comme il les affectionne tout particulièrement : pas de source, pas de date (ça ne peut pas être 2022 ni 2021, les chiffres officiels ne sont pas encore connus) et un titre, “la dépense par habitant”, qui voudrait faire penser que dépenser plus que les autres, c’est forcément génial.


Dépenser PLUS n’a jamais voulu dire dépenser MIEUX et n’est pas non plus synonyme de meilleure qualité de service pour la population !

Et au risque de vous surprendre, ces dépenses (1,5X plus élevées que les dépenses moyennes des villes de 10 à 20 mille hab. d’après le graphique), il faut bien entendu les financer. A Chennevières, c’est en augmentant la dette et les impôts. Jean-Pierre Barnaud a fait le choix de faire exploser la dette par habitant de la ville (3X plus élevée que la moyenne des villes de 10 à 20 mille hab.), notamment en contractant plus de 45 millions d’euros de crédits "au cas où la ville en aurait besoin” (lire l’article Nouvel emprunt de 25 millions d’euros pour Jean-Pierre Barnaud), et pour quel résultat ? “Dans 8 ans, en 2030, vous verrez bien”, nous répond-t-on. Mais rappelez-vous, ces promesses ont déjà été faites en 2014 et aujourd’hui, 8 ans après justement, que voit-on ? Des impôts qui ont quasiment doublés, ça oui, on l’a bien vu, mais quoi d’autre qui justifie ce coût ?


➡️ Une bonne gestion pour Jean-Pierre Barnaud c’est aussi augmenter les tarifs des accueils de loisirs, de la cantine et des loisirs tout en augmentant les impôts. On pourrait comprendre qu'il faille tenir compte de l’inflation et donc ajuster les recettes de la ville mais dans ce cas, pourquoi ne pas être raisonnable et choisir soit d’augmenter les impôts soit d’augmenter les tarifs des prestations. A Chennevières on ne s’embarrasse pas, on augmente les 2. Pourquoi donc se priver, tant que les gens payent. Tant qu’on y est, on pourrait même réclamer des arriérés de factures de plus de 4 ans aux parents, sans aucune preuve (lire l'article Une augmentation d'impôts toujours pas suffisante, les parents passent à la caisse).


➡️ Une bonne gestion pour Jean-Pierre Barnaud c’est aussi cacher ses projets et les coûts réels que les Canavérois devront payer, pour la construction d’une nouvelle mairie au Fort, pour la construction d’équipements nouveaux qui viendraient en remplacement d’écoles ou du centre de loisirs fermés pour cause de vente à des promoteurs mais aussi pour subvenir aux besoins liés au nombre grandissant de nouveaux Canavérois.


➡️ Une bonne gestion pour Jean-Pierre Barnaud, c’est aussi continuer à accorder toujours plus de permis de construire de façon anarchique pour toujours plus de logements, sans se soucier des problèmes de transport. Pourtant pour être élu, il vous l’avait promis : “Pas de nouvelles constructions sans nouveaux transports”. “Je saurais vous défendre et je ne céderai pas” ajoutait-il.

Regardez où nous en sommes aujourd’hui : des programmes immobiliers qui fleurissent un peu partout, des commerces à l’agonie dont la mairie se moque, des équipements qui peinent à subvenir aux besoins des Canavérois et toujours rien pour le transport.

Nous nous inquiétons de voir Chennevières se transformer en ville dortoir, grâce à Jean-Pierre Barnaud, nous y allons à grand pas.


➡️ Une bonne gestion pour Jean-Pierre Barnaud c’est une gestion sans concertation avec la population, que ce soient avec les comités de quartier qui apprennent les décisions de la ville sur leur quartier avant ou après leurs réunions sans avoir leur mot à dire ou le conseil citoyen, organe obligatoire dans les quartiers prioritaires, qui n’a jamais été sollicité comme il aurait dû par la mairie dans le contrat de ville et la préparation du dossier ANRU.



Les merveilleux investissements du maire


En page 2 et 3 de la lettre du maire, au regard de la taille de Police employée pour la rédaction, nous comprenons que le Maire a eu du mal à trouver quelques explications et justifications à sa nouvelle hausse des impôts. Il liste là 8 points qu’il doit estimer remarquables pour expliquer les dépenses de la ville. Si vous vous attendiez à découvrir de grands projets, la présentation d'investissements massifs pour redonner vie à Chennevières en soutenant le commerce, en rendant attractif le centre-ville, en investissant dans des équipements et services en faveur d’une politique sportive forte, ou encore en organisant des événements culturels et animations ambitieux et valorisants, vous risquez d’être déçus. En effet, la vie continue comme avant à Chennevières, mais en plus chère.



La voirie et l’éclairage public


Voirie éclairage public budget 2022 Chennevières sur Marne

Ne soyons pas dupes, la ville est traversée par 6 voies départementales et 15 voies gérées par le Territoire GPSEA, la grande majorité des travaux est réalisée par le Territoire ou le Département. La voirie communale ne concerne que quelques rues et heureusement que la ville les rénove, les impôts sont en partie faits pour cela. Les travaux que vous pouvez voir rue Aristide Briand, rue du Pont, sur la D4, ou encore rue des Fusillés ne sont par exemple pas du seul fait de la Mairie. Rien d’extraordinaire donc à noter.



L’entretien des bâtiments


Entretien des bâtiments publics budget 2022 Chennevières sur Marne

Chacun entretient sa maison, chacun entretient sa copropriété, la ville quant à elle, quel que soit le maire, a pour mission d’entretenir les bâtiments publics qui sont le bien de tous. Rien d’extraordinaire donc là aussi, mais le maire s’en félicite quand même. Pourtant il oublie de préciser que :

  • la ville a aussi décidé en conseil municipal en 2021 d’annuler purement et simplement les travaux de rénovation de l’école Rousseau,

  • aucuns travaux ne sont programmés pour l’école les Hauts de Chennevières,

  • rien n’est prévu pour la salle Cordelle avec son coût « énergétique » très important,

  • l’école Jacques Doré attend le changement des fenêtres en double vitrage depuis des années, (lire l’article Sectorisation de l’école Doré : Ayez confiansss)

Et cela pour ne citer que les établissements scolaires. La situation du parc des équipements sportifs est de la même veine.



La Maison de l’animal


Maison de l'animal budget 2022 Chennevières sur Marne

Très engagé sur le sujet de la protection animale, nous trouvons ce projet intéressant. Nous trouvions plus pertinent qu’il soit intégré dans un espace naturel, là où il y a déjà des activités d’agriculture, sur les terrains de la ville aux Bordes, par exemple sur une partie de l’ancien centre Jean Moulin; il sera au Fort apprend-t-on en conseil municipal, au milieu des constructions du futur centre-ville du Maire. A ce stade, comme malheureusement pour tout le reste, le projet est flou, il semble qu’il y ait un chef de projet mais nous ne savons pas qui en mairie, le secret est bien gardé. Quelle est la concertation avec les associations hébergées dans le Fort ou actives sur la ville sur ces sujets ? Où en est le projet ? Surprise. Bonne ou mauvaise, quand les Canavérois le sauront, il sera de toute façon trop tard pour en discuter.



La création d’espace vert

Création espace vert budget 2022 Chennevières sur Marne

En fait c’est un espace qui n’est pas créé mais qui existe déjà puisqu’il se situe sur les emprises de terrains non constructibles (ex-VDO). Il s’agit de créer un petit parc juste derrière l’école Germaine Tillion et d'aménager une piste cyclable du chemin de la Maillarde (derrière le cimetière) vers l’école Tillion. Beau projet. Nous regrettons néanmoins que dans le plan vélo du Territoire les élus de la ville qui y siègent ne se soient pas montrés plus combatifs pour défendre des projets d’aménagement sur les voies intercommunales et du département. Chennevières est très à la traîne sur ce sujet et de loin, et ce malgré le fait que Jean-Pierre Barnaud était vice-président aux circulations douces à la Métropole depuis 2018. Lui qui ne cesse de justifier ses multiples casquettes pour défendre l'intérêt des Canavérois, on a du mal à voir ce qu'il a fait concrètement sur ce sujet pour sa propre ville.



Aménagement du Fort de Champigny


Aménagement du Fort de Champigny budget 2022 Chennevières sur Marne

La grande œuvre du Maire Jean-Pierre Barnaud. Certains ont fait des pyramides ou des bibliothèques, d’autres feront d’un Fort un Hôtel de ville. Chacun son inspiration.

Nous sommes bien évidemment heureux de l’aménagement des espaces extérieurs du Fort, des travaux de couvertures et d’assainissements. Mais pour autant, quand on commence une lettre en rappelant que le budget est contraint du fait de la crise Covid et de la crise Ukrainienne - ce qui justifierait au passage la nouvelle augmentation des impôts -, est-ce qu’un nouvel Hôtel de ville à l’entrée nord de Chennevières est indispensable et nécessaire à la vie des Canavérois pour un coût de + de 12 millions d’euros ?



La rénovation du Bois l’abbé


Rénovation du Bois l'abbé budget 2022 Chennevières sur Marne

Reconstruction du Stade Armand Fey, déménagement des services jeunesse et de l’épicerie solidaire. Où sont les plans du projet ? Quand a eu lieu la concertation obligatoire avec le conseil citoyen formé en 2016 ? Les plans sur le site de la ville indiquent bien une reconstruction du gymnase Armand Fey (ce qui n’est pas un luxe, comme pour tous les équipements sportifs de la ville), mais les plans indiquent aussi la construction d’immeubles en lieu et place du terrain de foot du stade. Bref, comment annoncer réduire de 75% la surface dédiée au sport dans ce quartier pour y construire une nouvelle route et de nouveaux immeubles sans vraiment le dire, tout en faisant croire que cette rénovation se fait au bénéfice et au service des Canavérois !


Quant au déplacement de l’épicerie solidaire. Pourquoi ne pas parler des plans qui indiquent la construction d’immeubles sur la moitié de la colline, sur des terrains appartenant à la commune et qui servaient jusqu’à aujourd’hui de poumon vert du quartier, véritable lieu de convivialité et de détente ?


Et pourquoi ne pas parler non plus de la densification et donc de l’arrivée de nouvelles populations sur le quartier le plus urbanisé de la ville ? Pourquoi ne pas parler de la volonté de bétonner les espaces verts du centre Jean Moulin en créant une voirie entre le Bois l’abbé et le quartier des Bordes ?



Réhabilitation du groupe scolaire Le Moulin à Vent


Groupe scolaire et gymnase du Moulin à vent budget 2022 Chennevières sur Marne

Toujours sur le même principe, le maire et sa majorité ont toutes les infos mais chut ! il ne faut pas en parler, les gens pourraient dire que ça ne leur plait pas. Pourtant c'est financer avec leur argent, leurs impôts.

  • Restructuration du bâtiment élémentaires : création de nouvelles classes pour accueillir les élèves de Jacques Doré qui seront nouvellement sectorisés sur le Moulin à Vent, rehaussement de l'école maternelle en ajoutant un étage,

  • Reprise des travaux d’assainissement : il y avait un problème d’assainissement ? il nous semblait que tout cela avait été réglé avec la construction de la crèche ? A moins que ce ne soit lié à la construction de nouveaux bâtiments, mais lesquels ?

  • Construction d’un nouveau gymnase : une découverte pour nous alors que lors du vote du budget il a été précisé qu’il n’y aurait qu’une réhabilitation du gymnase actuel. Alors, nouveau gymnase ou pas nouveau gymnase ?



Sécurité


Sécurité et caméra de protection budget 2022 Chennevières sur Marne

De nouvelles caméras de protection sont installées, très bien, la région aide financièrement très bien. Mais à quoi cela sert-il si ces outils ne sont pas consultables par la police municipale et si la population n’est pas clairement informée sur ses droits à consultation des images si elle a subit un dommage, une infraction, voir plus ? Un effet d’annonce de plus, tout comme l’était l’annonce de la police municipale joignable 24h24 juste avant les élections et qui aujourd’hui ne l’est plus (lire l’article Plus de police municipale la nuit à Chennevières). Le service à la population n’est pas amélioré par un nombre grandissant de caméras si les services ne sont pas organisés pour les utiliser en cas de besoin.


 

En conclusion nous remercions le maire Jean-Pierre Barnaud pour sa lettre qui nous a permis de vous éclairer sur ses priorités et ses choix de dépenses et d’investissements. Les taux "légèrement supérieurs à la moyenne” atteint grâce à ses plus de 72% d'augmentation depuis qu’il est élu vous permettent-ils de mieux vivre à Chennevières en bénéficiant d’un haut niveau de services ? Nous sommes loin d’être convaincus. Comme disait la pub “Il y a moins bien mais c’est plus cher”. Grâce à Jean-Pierre Barnaud, nous savons que c’est à Chennevières.