Petite enfance, Germaine Tillion et collège Molière de Chennevières

Lors du conseil municipal du 16 décembre dernier, nous avons interrogé le maire Jean-Pierre Barnaud sur la gestion des crèches par le nouveau prestataire de la ville, le manque d’éclairage aux abords du collège Molière et les problèmes de circulation à la sortie du nouveau parking de l’école Germaine Tillion.


Après la lecture de nos questions par l’adjoint au maire Jacques Driesch, cherchant au passage son petit moment de gloire en ponctuant chaque phrase d’un petit commentaire digne d’un mauvais spectacle comique et ce, dans un total irrespect du travail des élus de notre groupe, nous apprenons que :



Pour le collège Molière de Chennevières


L’éclairage aux abords du collège Molière donne entière satisfaction au maire, cet éclairage suivant son schéma directeur, il ne peut être que parfait et ne peut souffrir d’aucune critique… Les quelques 30 familles ayant souligné un gros problème d’éclairage lors du questionnaire de préparation des conseils de classe de décembre 2021 devront donc se faire à l’idée que tout va bien et revoir leur copie. Le maire ne reverra pas la sienne en tout cas. Peut-être devrait-il un soir se déplacer avec son adjointe Madame Vialatoux pour constater que les travaux effectués ne sont pas à la hauteur ? Mais c’est certainement trop en demander.


Eclairage collège Molière chennevières sur marne soir
L'esplanade devant le collège Molière (à droite sur la photo) un soir à 18 heures

Notre question au maire


[...] Aujourd’hui nous continuons à être force de propositions et souhaiterions savoir si, en tant que maire ou en tant que responsable du département, vous allez enfin résoudre les problèmes d’éclairage et de sécurité aux abords du collège Molière comme il vous l’est demandé depuis 3 ans maintenant par les associations de parents d’élèves ?



La réponse du maire lue par son adjoint Jacques Driesch


Toutes les demandes qui ont été faites par les parents d'écoles qui sont arrivées dans les services (ST+ Elus) ont été prises en compte et ont été résolues en relation avec les services du département. Quant à la demande d'éclairage du parking : Le Conseil départemental a donné suite à la demande de la ville et l'éclairage a été renouvelé et ce sur la base de notre schéma directeur d'aménagement lumière.


 

Pour l’école Germaine Tillion

Bien que des problèmes de circulation à la sortie du parking de l’école Germaine Tillion aient été abordés lors du dernier conseil d’école, la mairie ne sera pas proactive sur la recherche de solutions comme à son habitude et attend donc de la part des parents une demande officielle pour commencer à réfléchir à soumettre l’idée aux services compétents. Bon courage donc !



Parking école Germaine Tillion Chennevieres
La sortie du parking Germaine Tillion

Notre question au maire


Nous souhaiterions également savoir si, en tant que maire ou en tant que responsable du département, vous allez écouter les retours des parents de l’école Germaine Tillion qui font écho à nos suggestions lors de l’ouverture de l’école et qui demandent un feu tricolore à la sortie du parking G.Tillion pour fluidifier et sécuriser le trafic en particulier le matin. Cela leur permettra notamment de ne pas rester bloqués de longues minutes dans le parking ou d’être verbalisés pour le stationnement dans les rues avoisinantes ?


La réponse du maire lue par son adjoint Jacques Driesch


La sécurité aux abords des écoles a toujours été une priorité. A ce jour, aucune demande d'installation de feux tricolores n'est parvenue à la ville. Les parents d'élèves ont souhaité, après les premières semaines qui ont suivi la rentrée des classes que du mobilier urbain soit rajouté. La ville a donné suite en implantant les barrières et les potelets demandés. Une demande sur le stationnement illicite rue du Pré fleurant (empêchant les piétons de circuler aisément sur les trottoirs) nous est parvenue.

Les dispositions ont été prises avec la police Municipale pour sensibiliser les automobilistes dans un premier temps et une verbalisation a été mise en place par la suite. Aucune autre demande n'est restée sans suite à ce jour. Si une demande de ce type nous arrivait, nous solliciterions les services départementaux afin d'étudier la faisabilité de l'installation d'un feu « rue des Fusillés de Châteaubriant», avec l'impact de ce dernier sur les remontées de files vers les deux ronds points situés en amont et en aval de l'école. Il faut avoir à l'esprit qu'on n'implante pas un feu sans un minimum d'étude de trafic ni d'impact sur la circulation. Nous ne pouvons pas prendre le risque de congestionner le/les rond points qui vont avoir pour conséquence d'allonger considérablement le temps de parcours des parents et en général des usagers. L'installation de ce feu à cet endroit peut engendrer plus de problèmes que de solutions.


 

Pour la petite enfance et les crèches de Chennevières


Les parents des crèches ont été accueillis, entendus et sont en constante relation avec la mairie depuis le début de la DSP. Tout va bien donc, une maman a même été reçue le 6 décembre dernier, Wahou ! Nous laissons les parents concernés se faire leur propre avis sur la réponse du maire.


Creche des Petits Meuniers Chennevieres sur Marne
La crèche des Petits Meuniers dans le quartier du Moulin

Notre question au maire :


Monsieur le maire,


Dans le Mag numéro 29 qui vient d’être distribué aux Canavérois, vous vantez votre choix d’avoir délégué à une société privée les services de la petite enfance de la ville. Nous avions émis de nombreuses réserves lors du vote de cette DSP notamment sur les délais très courts pour bien étudier les appels d’offres. Nous vous avions conseillé de rester vigilant et attentif sur sa mise en place puisque vous n’aviez pas souhaité tenir compte de nos propositions sur le sujet, à savoir entre autres d’adapter les crèches et les différents modes de garde aux rythmes des parents, de faciliter le lien entre les familles et les assistantes maternelles, de reconfigurer les locaux voire de créer de nouvelles structures pour remplacer celles vieillissantes pour accueillir plus d'enfants, dans des espaces plus grands et mieux aménagés. Aujourd’hui, les retours quasi-unanimes des parents pointent du doigt une gestion catastrophique par le prestataire que vous avez choisi et une communication inexistante avec la Mairie. Des échanges avec les parents concernés ou la simple lecture des commentaires sur la page Facebook de la Mairie en attestent : “ En même pas trois mois, Maison Bleue a fait table rase de l’ambiance familiale, conviviale et rassurante pour les enfants qui régnait à la crèche du temps de People and Baby. Bon nombre d’enfants montrent des signes de refus et d’anxiété à l’idée d’aller à la crèche alors que ce n’était pas le cas avant [...] Vous parlez - la Mairie - de communication avec les parents mais elle est inexistante.” peut-on lire. “ Le bien-être des équipes, des petits, est perturbé depuis l'arrivée de la Maison bleue, [...] Le remplacement de personnel s'anticipe, et le projet pédagogique doit être mis en œuvre, je ne le voit plus depuis septembre depuis que la Maison bleue est arrivée et j'en suis triste. “ lit-on encore. “ Déléguer un service, ça il n'y a pas de souci, mais il faut être derrière, suivre la mise en place du remplaçant. Il me semble que l'accompagnement est primordial pour les parents, qui n'ont pas été entendus du temps du marché public [...] En 4 ans de crèche c'est la 1ere année que c'est la catastrophe.” est un témoignage supplémentaire attestant d’une situation problématique.

Devant les nombreuses plaintes que vous avez reçu en Mairie, vos services ont semblerait-il enfin accepté de recevoir des parents après plus de 3 mois de silence. Face à cette situation et suite à ce rendez-vous, qu’avez-vous décidé pour à minima retrouver une qualité de service équivalente à celle proposée avant la mise en place de la DSP ? Que prévoyez-vous pour l’avenir de la petite enfance à Chennevières ?



La réponse du maire, lue par son adjoint Jacques Driesch


Tout d'abord, vous parlez de « nombreuses plaintes » que nous aurions reçues alors que la réalité est toute autre. Nous avons toujours reçu et échangé avec les parents qui avaient besoin de réponses à leurs inquiétudes, sans attendre « 3 mois » comme vous l'avancez. La ville a reçu ces dernières semaines, quelques retours de familles des Petits Meuniers sur l'accueil de leur enfant. Les parents ont déjà été reçus par la mairie et le délégataire le 18 octobre. De plus, une maman a été également reçue à sa demande le 6 décembre dernier.

Les précisions ont pu lui être apportées sur la composition des équipes, l'arrivée prochaine d'une nouvelle directrice dès la rentrée de janvier, le chauffage dans la structure avec l'installation d'une nouvelle chaudière début décembre, le stationnement aux abords de la crèche, qui sera facilité par la mise en place de stationnement minutes à proximité, et sur le suivi que la ville effectue dans la mise en place du fonctionnement du gestionnaire. Concernant la chaudière, alors qu'elle était neuve, cette dernière a été rendue en mauvais état, alors qu'il était du devoir de l'ancien délégataire de l'entretenir et que la mairie a elle-même assuré le chauffage, le temps de la réception de la nouvelle. Je tiens enfin à préciser qu'une visite de contrôle inopinée des services de la PMI a eu lieu il y a quelques semaines qui, selon le retour de La Maison Bleue, a constaté les conditions d'accueil et le bon fonctionnement de la crèche. Le rapport n'a pas encore été communiqué à la ville. Sachez que la ville est très attentive à la gestion de cette période de transition. Les élus et les services échangent de manière constante avec La Maison Bleue et ont participé aux réunions d'information des parents qui se sont déroulées pour chacune des structures. Dans le cadre du contrôle réglementaire de la délégation de service public, une réunion se tiendra en début d'année 2022 avec le gestionnaire, à une date qui reste à fixer pour faire le point des premiers mois d'ouverture.


 

Pour découvrir nos autres questions au maire de Chennevières sur Marne, Jean-Pierre Barnaud, lors des conseils municipaux, cliquez ici