Un premier conseil municipal compliqué à Chennevières

Pour ce premier vote du budget, lors du conseil municipal du 23 juillet 2020, un certain nombre d’anomalies posant problèmes et questionnement a été relevé par notre groupe. Tout au long des débats, nous avons demandé au Maire Jean-Pierre Barnaud de nous apporter les réponses qui s'imposaient. Comme à son habitude, faisant preuve d'ironie, de moquerie, de propos déplacés voire irrespectueux à l'égard de l'opposition, il a noyé le débat dans des explications toutes plus ubuesques les unes que les autres sans pour autant répondre aux vraies questions.



Quelques exemples pour éclairer les Canavérois intéressés par des sujets tout aussi importants que :


  • La Délégation de Service Public pour les cantines scolaires qui à la fois change de prestataires et engage la ville pour 7 ans au lieu de 5 précédemment sans exiger de la part du délégataire les investissements qui s’imposent. Retrouvez toutes les informations dans notre article : Restauration scolaire et portage des repas à Chennevières.

  • L’annulation de près de 4.000.000 € de crédit prévus et annoncés par le Maire lors de sa campagne pour la rénovation du groupe scolaire Rousseau,

  • Une augmentation substantielle de 900.000€ non prévue pour l'aménagement du parc du Fort passant de 3.600.000€ à 4.500.000€,

  • La volonté du Maire de vouloir faire voter, sans en respecter les règles, la désignation des membres de la Commission d'Appel d'Offre,

  • Un compte administratif voté sans désignation de Président de séance,

  • L’absence de lignes budgétaires relatives à la condamnation de la ville par le Tribunal Administratif à régler la somme de 652 290 € ainsi que des pénalités, sans compter les frais de notaire et d’avocat, pour un litige concernant un terrain (cadastré AR 300 lieu-dit Les Noues et parcelle AR 129 lieu-dit derrière la Maillarde),

  • L’absence de lignes budgétaires mentionnant les sommes allouées au paiement des condamnations de la ville par le Tribunal Administratif lors des 7 procès engagés et perdus par le Maire pour l’immeuble de la rue du Pont.


Jean-Pierre Barnaud n'a t-il donc pas plus de respect pour les deniers du contribuable à vouloir s'obstiner à engager la ville dans des procédures dont il sait qu'elles sont perdues d'avance ?

Malheureusement, le manque d’expérience de sa nouvelle majorité, que nous ne saurions blâmer, et d’anciens élus ayant une confiance aveugle laissent au Maire toute latitude pour faire passer au vote toutes les décisions municipales alors même que certaines d'entre elles sont plus que limites par rapport au cadre légal. Les conséquences de ces votes vont entraîner des risques financiers importants pour la commune pour les années à venir.


En conclusion un budget insincère que le maire vient de faire voter par sa majorité.


Retrouvez nos choix de vote lors du conseil municipal du 23 juillet 2020 et leurs explications dans nos deux articles : Conseil Municipal de Chennevières : explications de votes et Conseil Municipal de Chennevières : Les finances