Zones bleues : la verbalisation commence aujourd’hui

Le mois de "sensibilisation" se termine, dès ce mardi 1er février les Canavérois sont donc par arrêté municipal verbalisables d’une amende de 35€ dans les nouvelles rues “zone bleue” de Chennevières sur Marne si leur disque ou leur macaron ne sont pas visibles sur leur véhicule. La sensibilisation annoncée aura été très discrète : pas un tract, pas une présence, pas un mot sur les pare-brises de la part de la police municipale durant tout ce mois de janvier pour les riverains concernés.



Les demandes de rendez-vous ou d’explications de notre groupe et de nombreux Canavérois en se rendant en mairie, à la police municipale, par téléphone, par mail sont quant à elles restées lettre morte.


Plusieurs Canavérois auxquels nous nous associons ont donc décidé de ne pas attendre plus longtemps les réponses du maire, fidèle à son mutisme, et ont adressé un recours hiérarchique à la Préfète du Val-de-Marne, contestant la légalité des arrêtés parsemés de contradiction et d’approximation en comparaison avec l’information donnée dans le Mag et les courriers du Maire aux habitants.


recours 407
.pdf
Download PDF • 81KB

Exemple de recours envoyé à la Préfète du Val de Marne (ici pour le quartier Coeuilly / Albert)



Aujourd’hui devant la grogne, il semblerait que la remise des macarons se soit assouplie, les riverains bénéficiant d’un véhicule de fonction, de prêt ou d’entreprise pourraient y avoir droit. Là encore pas d’information, le flou artistique demeure, les situations semblent être traitées au cas par cas, au petit bonheur la chance, preuve qu’encore une fois cette décision a été prise sans aucune réflexion sérieuse. Les riverains ayant été recalés par la Police Municipale les premiers jours sont-ils au courant ? Il semblerait malheureusement que non. Quelle belle preuve d'organisation et surtout quelle perte de temps pour les Canavérois et les services de la Mairie.


Qu’attendre hormis une annulation de ces arrêtés ?


Les premières verbalisations devraient commencer, maintenant nous allons voir si le maire Jean-Pierre Barnaud ira au bout de sa démarche et enverra sa police municipale verbaliser les habitants des quartiers pavillonnaires concernés. Ne pas le faire s'il maintient ses arrêtés, serait un manque évident de courage politique et un signe de faiblesse flagrant. Après, il ne faut pas s’inquiéter plus que ça, comme d’habitude rien n’est fait correctement à Chennevières et pour le moment, le marquage au sol des zones bleues n’est pas réalisé dans la majorité des rues concernées, toute contravention sera quoi qu’il en soit contestable.


Bref, notre groupe reste convaincu que ces arrêtés ne sont pas justifiés et vont à l’encontre des intérêts des Canavérois. Les demandes gracieuses d’annulations sans réponse, l’absence d’informations et de discussions ne font que renforcer l’idée qu'ils n’ont que pour seule motivation de remplir les parkings payants de la ville. Nous continuerons donc à nous y opposer.

 

Pour continuer à suivre nos actions, nous soutenir ou simplement prendre contact avec nous, c'est par ici :



nous serons ravis d'échanger avec vous.