Une nouvelle Lettre du Maire, à nouveau une information sur son bilan ?

Mis à jour : 10 août 2020


Pour tous ceux qui ne sont pas partis en vacances, vous avez reçu cette semaine dans votre boite aux lettres La lettre du Maire - Budget 2020, pour les autres vous trouverez cette missive dès votre retour, désolés d’en dévoiler déjà le contenu.



Cette Lettre, concentré d’autosatisfaction, présente le budget qui a été voté lors du dernier conseil municipal - comme nous l’avons déjà expliqué dans un précédent article, notre groupe a voté contre. Nous pouvons y lire que le Maire annonce « préparer l’avenir » et redonner à la « Ville l’ambition qu’elle mérite ».


Pour Jean-Pierre Barnaud, préparer l’avenir consiste donc :

  • au vote de la suppression des projets d’investissement pour l’école Rousseau, pour 4,5 millions d’euros. Hors petits travaux, l’école restera donc en l’état pour les 6 prochaines années,

  • à la vente de l’école du Bois et de son terrain au centre du quartier Paris-Chennevières. A la question “pour quelle construction ? “que nous avons posée au Maire en conseil municipal, la réponse se résuma à un laconique “la discussion est avancée”. Avec qui ? Pour quoi ? Nous ne le saurons pas, La lettre du Maire ne nous informe pas plus,

  • aux travaux du centre la Colline - dont la création d’un parking dont l’utilité pour les Canavérois interroge - qui ont coûté plus de 900.000 €. Mais le centre et son parking survivront-ils au projet de route dans le cadre de l’ANRU 2 qui coupera la colline verte en deux ? De cela pas d’information non plus, pourtant le protocole de cette rénovation urbaine nationale est déjà bien avancé,

  • à l’attente de la vente du terrain de l’école des Hauts-de-Chennevières pour la reconstruire ailleurs. En attendant, rien de prévu, l’avenir ne sera donc pas pour tout de suite là encore.

Enfin le Maire parle de « taux d’imposition stable », chacun appréciera ne serait-ce qu’en comparant ses feuilles d’imposition de 2015 et de 2020.


Avec un taux de 26,90% soyez heureux d’apprendre que la stabilité fiscale menée par Jean-Pierre Barnaud nous place à la 5ème place des communes avec le taux le plus élevé du Territoire, contrairement à ce qu’il annonce régulièrement.

Pour conclure, après avoir subi trois augmentations d'impôts en 6 ans, plus que n’importe qu’elle autre ville du département, véritable gabegie fiscale que le Maire nous impose pour son grand projet d’avenir personnel, la question reste de savoir si cet avenir nous prépare aussi de nouvelles augmentations d'impôts ?


Restez informé et recevez nos derniers articles

  • Facebook
  • Twitter
  • Blanc Icône Instagram